Historique des 24 heures du Mans.

(Le Mans, guide touristique ÚditÚ par l'Office du Tourisme: tÚl: 43 28 17 22, fax: 43 23 37 19 )

S'il vous arrive d'effectuer un déplacement, même bien au-delà de nos fontières, prononcez le nom "LE MANS" et aussitôt le visage de votre interlocuteur s'illumine : lui viennent à: l'esprit des images de magnifiques bolides, un décor grandiose et une ambiance unique...

C'est ce que l'on appelle la légende magique du Mans.

En réalité, la Capital du Maine commença à être connue des amateurs de belles mécaniques dès 1906 avec l'organisation, par le tout jeune AUTOMOBILE-CLUB DE L'OUEST, du 1er Grand Prix de l'A.C.F., aujourd'hui reconnu comme l'aieul des Grand Prix de F1.

Remportée par Ferenc SZISZ sur Renault, l'épreuve suscita la curiosité du monde entier. Encouragé par cet immense succès populaire, l'Automobile-Club de l'Ouest oeuvra à la réalisation d'une compétition dont le caractère devait contribuer à l'évolution du progrès technique et favoriser l'essor de l'automobile.

Une épreuve d'endurance répondait le mieux à ce souhait. C'est dans cet esprit que naquirent les "24 HEURES DU MANS" dont le 1er départ, donné le 26 mai 1923, libérait déjà 33 concurents.

Les premiers vainqueurs furent Lagache et Leonard sur leur " Chenard & Walcker", couvrant la distance de 2209,536 km à la moyenne (fort honorable pour l'époque ) de 92,064 km/h.

Depuis 1923, 59 éditions des "24 Heures du Mans" ont donné à cette épreuve ses lettres de noblesse. Porsche, Ferrari, Jaguar, Nissan, Mercedes, Bugatti, Ford, Alfa-Romeo, ou bien Ickx, Pescarolo, Fangio, Rondeau, Pironi, Wimille, Gurney, Hill, Gendebien, Rodrigez, Chinetti et tant d'autres... tous, qu'ils soient constructeurs ou pilotes, ont rêvé d'accrocher " Le Mans" à leur palmarès.

Rectectant la volonté des créateurs de l'épreuve, les "24 Heures du Mans" sont demeurées ce banc d'essais incomparable pour l'automobile : meilleure fiabilité, confort accru, économie de carburant, nombreuses ont été les innovations techniques d'abord mises à l'épreuve aux "24 Heures du Mans", et appliquées ensuite avec succès aux voitures de série.

Au centre d'enjeux économiques considérables, les retombées liées à l'organisation des "24 Heures du Mans" dépassent le cadre national. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 376 millions de télépectateurs dans 26 pays, 230 000 spectateurs, 1 800 journalistes représentant 650 titres de presse de 31 pays, 510 millions de francs de retombées économiques représentant l'équivalent en "richesse vive" d'une entreprise employant 2 100 personnes!

Charles Faroux, l'un des créateurs des "24 Heures du Mans" disait : " la course est immortelle".

Pour que demain les "24 Heures du Mans" continuent de véhiculer l'image de toute une région à travers le monde, nombreux ont été les travaux de rénovation autour du circuit. La réalisation la plus récente : le nouvel ensemble module sportif / stands de ravitaillement plaçant le circuit du Mans au 1er rang des réalisations de ce type.

La visite du Circuit est possible 7 jours sur 7, afin de pouvoir dire vous aussi: "le circuit des 24 Heures du Mans, j'y étais!"


* Retour Ó la page de 24 Heures